Les fringales

Les fringales

Uncategorized Sep 16, 2019

Vous avez probablement déjà entendu parler des fameuses fringales qui surviennent lorsqu’on se met à suivre un plan alimentaire.

Vous vous demandez probablement pourquoi vous en avez.

Pour certains il y a un élément déclencheur. Cela peut être un événement stressant. Alors que pour d’autres c’est simplement le fait d’avoir un aliment en particulier à la maison.

Premièrement, je tiens à préciser que c’est normal d’avoir des fringales. Nous en avons tous. Le fait d’avoir penser à ingurgiter un sac de chip ou une rangée de biscuits toute la journée ne fait pas de vous une moins bonne personne.

Il s’agit simplement de bien les gérer et de savoir quoi faire avec. Cet article vous permettra de mieux comprendre vos fringales et vous serez en mesure de mettre une logique derrière tout ça. En comprenant pourquoi vous en avez, vous risquez de prendre de meilleures décisions et de faire des meilleurs choix.

Il est rare pour l’être humain de ne pas rechercher à consommer des aliments qui contiennent du sucre, de la graisse ou des glucides. C’est en fait, parce que les glucides ont tendance à avoir un effet calmant et motivant sur le cerveau.

À toute les fois que vous mangez un aliment qui vous procure du plaisir, votre cerveau va créer une mémoire / réponse positive. Cela aura comme effet de vous rendre calme et heureux.

Votre corps tentera donc, de reproduire cet effet-là. C’est pourquoi plus vous mangez du sucre, plus vous aurez envie d’en manger. J’ai pu observé ce phénomène, plus particulièrement, en préparation de compétition. Je suivais un plan et ce, à la lettre et au gramme près pendant 16 semaines. Après les premières 8 semaines, mon entraîneur m’a demandé de cheater. Je vous le jure, je n’avais presque plus de cravings. J’avais faim certes, car j’étais en déficit calorique, mais je n’avais pas vraiment de grosses rages de sucre.

Toutefois, après ce repas triche, j’ai eu envie de manger du sucre, des beignes, du gâteau (des choses qui normalement, ne m’attirent pas vraiment) pendant au moins 2 semaines. Les rages étaient intenses et prenaient de la place. Je devais en avoir au moins une par jour. Je ne le faisais pas, mais je devais me parler à tous les jours.

 

Bref, une fois que le cerveau a enregistré ce sentiment de bien-être et de détente, ces aliments deviennent des choix faciles lorsque nous sommes stressés. Après une longue journée de travail comprenant un trajet cauchemardesque, des rencontres importantes et une montagne de paperasse, combien de fois avez-vous envie d’une grande pizza pour la surdose de glucides ou de chocolat et de vin pour vous détendre? C’est très commun.

Bien que ces aliments soient délicieux, ils ne sont que des moyens de faire face au stress. De plus, leur profil nutritionnel est souvent peu intéressant et sur le long terme, ils ne vous apporteront rien de bon. Pensez-y est-ce qu’un 15 minutes de plaisir vaut les autres journées où vous risquez de culpabiliser?

Si vous cherchez à réduire les calories et à abandonner la nourriture réconfortante, vous devez vous concentrer sur le stress psychologique et physiologique. Écouter de la musique apaisante, méditer, regarder des programmes amusants et lire est un bon moyen de calmer le cerveau et de mettre l’emphase sur autre chose que la nourriture.

Si on prend le temps de regarder l’aspect plus nutritionnel, je pense qu’un régime bien équilibré vous aidera à réduire vos fringales. Bien qu’il y ait une multitude de composantes essentielles à la stabilisation de la faim, je pense qu’un apport recommandé en magnésium, en vitamines et en fibres vous aidera grandement à réduire l’intensité et les fréquences de vos cravings.

Sur ce bonne semaine 🙂

-Coach Marie

Close

Inscris toi à notre info-lettre !

Sois au courant des nouveautés concernant Quantum Training !